Actualités

Partager sur :

Gabin Forcier, à la rencontre des jeunes espérantistes : épisode 4 / Gabin Forcier: meeting young Esperantists, episode 4.

06 avril 2022 Actualités Alumni
Vue 146 fois

Nous sommes maintenant à la moitié du voyage et ce mois de mars a été marqué par des rencontres espérantistes !

J'ai participé à deux rencontres avec une trentaine de participants, une à Toulouse et une seconde aux Pays-Bas. Ces week-ends sont l'occasion de cours ou de discussions sur des sujets en lien avec la langue ou autres (démocratie, apprentissage des langues, Europe...). Ces échanges sont très riches du fait de la dizaine de nationalités présentes, cela permet de vraiment échanger et prendre en compte des points vus différents. Lors de la rencontre à Toulouse, la moitié des participants était composée de jeunes de 19 à 30 ans. La très grande majorité parle bien anglais, mais tout le monde choisit de parler espéranto ! On en vient presque à oublier que la conversation s'effectue dans cette langue tellement c'est fluide, des blagues fuses et l'ambiance est festive.

Je prends ensuite la direction des Pays-Bas et de Rotterdam pour visiter le "Centra Oficejo", c'est le bâtiment dans lequel se trouve l'association mondiale d'espéranto, des bibliothèques et archives de tous les livres et revues jamais parues en espéranto ! Autant dire que j'ai été impressionné par le nombre de livres, sur tous les sujets, de tous les points de vue. Je ne pensais pas trouver une telle richesse ! Je rencontre une nouvelles fois des jeunes espérantistes européens qui sont volontaires pendant une année à Rotterdam et reste presque une semaine pour découvrir la ville et vivre avec eux. 

 

***

 

We are now halfway through the journey and March 2022 has been marked by meeting Esperantists!

I attended two events with around thirty participants- one in Toulouse and one in the Netherlands. These weekends were an opportunity to take part in lessons and discussions on topics related to language and other subjects, such as democracy, learning languages and Europe). The conversations were extremely rich, involving a dozen different nationalities, which drove interesting discussions and different points of view. At the Toulouse event, half of the participants were young people aged between 19 and 30. The vast majority spoke good English but everybody chose to speak Esperanto! The conversation flowed so well in the fun and festive setting that you almost forgot that it was happening in Esperanto!

Next I headed to Rotterdam in the Netherlands to visit the "Centra Oficejo”, home to the Universal Esperanto Association, libraries and archives of all of the books and journals that have been published in Esperanto! Needless to say, I was very impressed with the number of books, covering all kinds of subjects, from every aspect. I’d never envisaged such a vast amount of material! I met with more young European Esperantists who are volunteering for a year in Rotterdam, and spent almost a week with them visiting the city and staying with them.




Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.